Marvin Gaye

Marvin Gaye

Biographie de Marvin Gaye – artiste soul

Marvin Gaye

chanteur de soul américain

site web officiel

Toutes les biographies

Marvin Gaye, né le 2 avril 1939 à Washington, D.C. et mort le 1er avril 1984 à Los Angeles, est un chanteur de soul américain.

Biographie

Ses débuts

Marvin Pentz Gaye Jr. naît le 2 avril 1939 à Washington, D.C. Fils du pasteur Marvin Gay, Sr., il fréquente régulièrement l’église, où il s’exerce à la musique en chantant et en pratiquant le piano et la batterie. Ainsi la musique est devenue une échappatoire à la vie cauchemardesque qui règne alors dans son foyer (son père le battait régulièrement). Au cours de son adolescence, il intègre plusieurs groupes comme The Funk Brothers,The Rainbows, The Moonglows ou The Marquees. Il fera ainsi la rencontre d’Harvey Fuqua, un producteur qui aura une forte influence sur lui. Cependant Marvin Gaye se détache peu à peu de ces groupes en enregistrant quelques titres qui n’obtiendront jamais de succès. Le déclic se produit en 1961, l’année où il parvient à signer (en tant que batteur) avec la maison de disques Motown et rencontre les plus grandes stars de la soul. Le patron du label, Berry Gordy, le prend sous son aile (aidé par le fait qu’il a épousé Anna, la propre sœur de Berry Gordy).

L’ascension vers la gloire

Marvin Gaye débute avec la sortie des singles Can I Get a Witness, Hitch Hike et Pride and Joy. Mais c’est en 1964, année de sortie de son premier album, que le succès explose. Il collabore par la suite avec Tammi Terrell et Diana Ross entre autres. Les États-Unis sont séduits par ce nouvel artiste plein de charisme doté d’une voix mélodieuse. En 1968, la célébrissime chanson I Heard It Through The Grapevine reprise de Gladys Knight & the Pips sera en tête des charts.

Le début d’une fin

Après le décès de Tammi Terrell d’une tumeur au cerveau en 1970, Marvin Gaye sombre dans la dépression. Après de longs mois de solitude et de réflexion, il revient avec le nouvel opus What’s Going On en 1971. Dans cet album-concept, il procède à l’analyse de son époque et touche à des sujets sensibles tels la lutte pour les droits civiques, la guerre du Viêt Nam, dont son frère Frankie lui avait fait récit après en être revenu, ainsi que l’écologie. Cet album très novateur pour l’époque lui permet de se débarrasser de son image de sex symbol et d’être considéré comme un des grands compositeurs de soul. Malgré le refus initial du fondateur de la maison de disques Motown, son beau-frère Berry Gordy, l’album sort et devient un classique.

Deux ans après, Marvin Gaye obtient un nouveau succès avec Let’s Get It On, disque motivé par sa liaison extraconjugale passionnée avec une jeune femme nommée Janis Hunter (elle a 17 ans alors qu’il en a 34). Il entreprend dans cette œuvre d’associer l’extase charnelle à un rapprochement avec Dieu ; ainsi ce disque, au premier abord irrévérencieux dans un contexte d’Amérique puritaine, est en fait l’expression d’une foi spirituelle très profonde.

Au cours des années 1970, le chanteur publie plusieurs albums. On peut surtout retenir Here My Dear dont la genèse est particulière : son épouse Anna Gordy Gaye (de dix-sept ans son aînée), excédée par la double vie de Marvin Gaye, demande le divorce. Après de longues négociations, le juge devant statuer ordonne au chanteur de réaliser un album dont l’avance perçue sera reversée à son épouse. Ayant tout d’abord voulu réaliser un disque superficiel, l’artiste publie une œuvre complexe où il revient en détail sur son mariage houleux. C’est à cette période que Gaye tombe sous l’emprise de l’alcool et de la drogue, dépendance qui le suit jusqu’à la fin de sa vie.

En 1981, Marvin Gaye voit une série d’enregistrements (dont des démos) publiée sans son accord sous le titre In Our Lifetime ce qui provoque la rupture définitive avec Motown. Il sera rapporté que la Motown avait modifié le titre de l’album en escamotant le point d’interrogation, provoquant le courroux du chanteur.

Ayant signé avec la maison de disques CBS Records, l’artiste part pour Ostende en Belgique. Là, devant faire face à la concurrence de nouvelles stars telles que Rick James, il fait appel à Harvey Fuqua et Gordon Banks pour réaliser son album Midnight Love dont est issu le tube Sexual Healing, qui sera repris de nombreuses fois, notamment par Ben Harper et le célèbre quatuor Fourplay. Il retourne s’installer à Los Angeles, mais les choses se gâtent de nouveau et Marvin Gaye retombe en dépression, tant et si bien qu’il réintègre le foyer de ses parents.

On peut noter que les rapports entre Marvin et son père ont toujours été complexes, le pasteur étant un homme brutal. Le 1er avril 1984, à la suite d’une violente dispute (durant laquelle Marvin est sous l’emprise de la cocaïne), son père, se sentant menacé, le tue de deux coups de revolver. Il aurait eu 45 ans le lendemain.

Sa dernière apparition publique est effectuée lors du NBA All Star Game en 1983 où sa reprise soul de l’hymne national américain reste dans les mémoires.

Marvin Gaye avait le besoin constant de prouver au public qu’il était un artiste et pas un simple chanteur de charme, son album de 1971 en attestant.

Vie privée

Marvin Gaye se marie en 1964 avec Anna Gordy, la sœur de Berry Gordy (le fondateur de la Motown). Ils adopteront un fils. Ils divorcent finalement en 1977, après la rencontre de Marvin avec Janis Hunter en 1973 (elle était âgée de dix-sept ans à l’époque). L’album I Want You (1976) est inspiré de sa relation avec Janis.

Il épouse Janis Hunter en 1977. Ils auront deux enfants, dont la chanteuse, mannequin et actrice Nona Gaye (née le 4 septembre 1974).

Discographie

The Soulful Moods of Marvin Gaye (1961)
That Stubborn Kinda Fellow (1963)
Recorded Live on Stage (1964)
Hello Broadway (1964)
When I’m Alone I Cry (1964)
Can I Get a Witness (1964)
How Sweet It Is to Be Loved By You (1965)
A Tribute to the Great Nat « King » Cole (1965)
Moods of Marvin Gaye (1966)
In The Groove (ressorti en 1969 sous le nom I Heard It Through the Grapevine) (1968)
M.P.G. (1969)
Marvin Gaye & His Girls (1969)
That’s The Way Love Is (1970)
What’s Going On (1971)
Trouble Man (bande originale) (1972)
Let’s Get It On (1973)
Diana & Marvin (en duo avec Diana Ross) (1973)
Marvin Gaye Live! (1974)
I Want You (1976)
Live at the London Palladium (1977)
Here, My Dear (1978)
In Our Lifetime (1981)
Midnight Love (1982)
Romantically Yours (1985)
Vulnerable (1997)

Anecdotes

Le chanteur Arno fut le cuisinier de Marvin Gaye lorsque celui-ci vécut à Ostende.
Marvin a changé son nom de Gay en Gaye pour se différencier de son père, et également en hommage à son idole Sam Cooke, qui avait lui aussi rajouté un E à la fin de son patronyme.
Tout comme les Jackson Five, Marvin Gaye a signé avec CBS Records après avoir quitté Motown.
Phil Barney a été à ses débuts le seul chanteur français blanc produit par Marvin Gaye. Phil Barney lui rend hommage dans l’album Partager tout sorti en 1995 avec la chanson Je repense à Marvin Gaye.
David Koven chante Marvin, une chanson avec son style et en son hommage.
A Funky Space Reincarnation a été utilisée dans la publicité pour J’adore de Dior.
Le groupe Commodores lui rend hommage, ainsi qu’au chanteur Jackie Wilson mort la même année que Marvin Gaye, dans leur chanson Nightshift, de l’album homonyme sorti en 1985.
{fcomment} source: wikipedia Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marvin Gaye de Wikipédia en français (auteurs

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire